Centre de Recherche International Voi Analyse

Langue d'affichage

 

Séminaire CRIVA Mardi 8 Novembre 2022 à 20h30

   " Les voix de nos maîtres ; des ténors de la politique ? "

Izabel Szpacenkopf  & Adriana Varona & Zorka Domić & Claire Gillie

voix de nos maitres

En ZOOM autour de Izabel Szpacenkopf & Adriana Varona & Zorka Domić & Claire Gillie sur le thème :
" Les voix de nos maîtres ; des ténors de la politique ? "

ARGUMENT :

Michel Poizat auteur de Vox Populi, Voix Dei écrivait : « Il y a dans l’oralité politique, chez ceux qui y excellent, et qu’on désigne du nom de « tribun », une façon de mobiliser les enjeux de la voix qui n’est pas sans se rapprocher très étroitement des modalités par lesquelles l’artiste lyrique, celles qu’on nomme « divas », les mobilisent également. L’analyse de la comparaison de ces deux situations en apparence très dissemblables va nous aider à repérer la place et l’enjeu de la voix comme telle par rapport au langage, au signifiant et au signifié, et aux conséquences qui peuvent en découler du fait de cette focalisation sur la dimension de la voix comme telle et non plus sur celle du discours. [...]
L’art lyrique tout comme le tribun politique nous révèlent donc que émergence de la voix comme telle et émergence du sens, de la signification ne font pas bon ménage. Ce que repère bien d’ailleurs l’expression populaire à propos de l’orateur politique : « Qu’est-ce qu’il parle bien ! Au fait qu’est-ce qu’il a dit ? ». La question du pouvoir oratoire a été bien souvent étudiée, et depuis l’antiquité, mais pratiquement toujours à partir de la rhétorique, ou de l’analyse du discours. Comme si le pouvoir d‘ émotion de l’opéra était étudié à partir de l’analyse des livrets. Or chacun sait bien, en matière d’opéra, comme en matière d’orateur politique, que « les paroles comptent moins que la musique ». Comme le souligne David Butler dans sa présentation du travail d’Atkinson, l’un des principaux analystes des techniques oratoires des orateurs politiques dans son ouvrage «Our masters’ voices », « la voix de nos maîtres ».
Dans le sillage de Michel Poizat nous interrogerons ces ténors et ces divas du politique ; à quelle écoute passive ou subversive nous convoque la pulsion invocante quand elle se fait vociférante ?
* *

Zorka Domić est psychiatre-psychanalyste, ayant une expérience des cliniques des addictions, de la transculturalité et de l’exil, tient une consultation pour adolescents et adultes en langues slaves et latines. Fondatrice de RESTIM (réseau de recherche et formation en matière de consommation de psychostimulants (MILDT 2002-2003), elle est chargée du jumelage France-Pologne « Lutte contre les drogues » pour l’Union Européenne.
Elle a suivi une formation en Anthropologie et Histoire à l’EHESS.
Elle est Membre du Comité de Rédaction de la revue CHIMERES, Membre de la Fondation Européenne pour la Psychanalyse, Membre de Lapsus de Toledo.
Auteur de L’État Cocaïne, PUF, 1992, elle a participé à de nombreuses publications ; revues et ouvrages collectifs en français, espagnol, portugais, russe.

Claire Gillie est Psychanalyste, membre d’Espace Analytique (A.M.E.a), et de la FEP (Fondation européenne pour la psychanalyse), docteur en Anthropologie Psychanalytique (Paris 7), chercheur associée au Laboratoire CRPMS de Paris 7, agrégée de musicologie (professeur en IUFM), pianiste et organiste. Egalement traductrice, elle a été chargée de cours à Paris 7 et Paris 3, après un parcours en ethnomusicologie (CNRS), sociologie (DEA). Elle a fondé et coordonné le D.U. ≪ Voix et Symptômes, Psychopathologie et clinique de la Voix ≫ à Paris 7, de 2013 à 2020. Elle a participé à une trentaine d’ouvrages publiés dans plusieurs langues, a écrit plus d’une centaine d’articles, et elle dirige la collection Voix/Psychanalyse chez Solipsy où elle a publié Voix éperdues. Présidente du CRIVA (Cercle de Recherche International Voix Analyse) dont elle est membre fondateur, elle organise des rencontres mettant les souffrances vocales à l’épreuve de la psychanalyse. Elle coordonne les récentes publications du CRIVA.

Adriana Varona est psychologue clinicienne, psychanalyste. Elle assure des consultations en libérale et à distance auprès de patients « Transgenrés ».
Elle est doctorante en Recherche en Psychanalyse (Paris7), après avoir effectué un Master Recherche en Psychopathologie Fondamentale et Psychanalyse (Paris7) et un Master en Psychologie Clinique Interculturelle (Paris5).
Elle est membre et représentante en Amérique du sud du CIAP (Cercle International d’Anthropologie Psychanalytique). Représentante de LaTe à Paris et en Colombie. Elle est également membre et représentante du CRIVA en Colombie.
Ses travaux de recherche l’amènent à interroger entre autres les nouvelles pratiques liées aux nouvelles technologies, dans leurs incidences sur le sujet de l’inconscient.

Maria Izabel Oliveira Szpacenkopf est psychanalyste. Elle est ti¬tulaire d'un Master en Psychologie Clinique (puc-rj) et Docteur en Communication et Culture (Université Fédérale de Rio de Janeiro) avec un stage doctoral à l’Université Paris 7. Elle est membre de Lapsus de Toledo, membre d’Espace Analytique, de la Fondation Européenne Pour la Psychanalyse, de la Société In-ternationale de Psychanalyse et de Philosophie. Elle est également chercheure au Latesfip, Laboratoire de ThéorieSociale, Psychanalyse et Philosophie de l’Université de São Paulo.
Elle est auteure de plusieurs articles de recherche dont « L’Image de la Violence à Rio de Janeiro » (uerj, lpp, faperj), et de 2 livres : Le Regard du Pouvoir, le montage blanc et la violence au journal télé¬visé et : La Perversion Sociale et la Reconnaissance dans l’actualité.
D’un pays à l’autre, d’un ailleurs à l’autre, d’une langue à l’autre, ses rencontres avec CRIVA ont posé leurs premiers jalons à Espace, Séville, Buenos Aires, et même à Vienne, à quelques pas de la mai¬son de Freud… lors d’un colloque sur Trauma Temps et Histoire qui avait rassemblé plusieurs des personnes se retrouvant ensuite sur d’autres thématiques croisées. Elle est membre du CRIVA.

**********************
Pour y participer, et connaître les modalités d’accès, merci de vous inscrire sur le site du CRIVA https://www.criva.fr à l’onglet séminaires 2022. En cas de difficulté, merci d’adresser un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
La participation est gratuite pour les adhérents et membres du CRIVA.
Pour les autres personnes, une participation de 20 euros est demandée à adresser à l’IBAN du CRIVA qui vous sera communiqué après inscription. Bientôt le règlement pourra se faire directement sur le site du CRIVA, au moment de l’inscription.